Mobilisation en Nord-Isère pour soutenir 3 familles sans logement

Publié le par Jean-Noël SALMON

Depuis plus d'une semaine, l'association AFSI (Aide aux familles en situation incertaine) conduit la mobilisation pour venir en aide à 3 familles sans logement.

3 familles originaires du Kosovo se trouvent en effet sans logement depuis le rejet de leur demande d'asile par les services de l’État. Alors que les articles L345-2-2 et L345-2-3 du Code de l'action sociale et des familles font obligation à l’État d'assurer l'accueil et l'hébergement de toute personne dans le cadre du devoir d'assistance à personne en danger, 3 familles jusque là hébergées dans les dispositifs d'accueil se trouvent sans toit pour assurer les conditions de vie minimale à leurs enfants.

l'AFSI et un collectif de citoyens du Nord-Isère se mobilisent sans relâche depuis le 26 juin pour sensibiliser l'opinion et inciter les pouvoirs publics à trouver des solutions pour ces 3 familles : occupation pacifique de l'école des Moines (GS9 Saint Quentin Fallavier) pour que les enfants aient un toit pour la nuit, interventions dans les Conseils municipaux de Villefontaine et de l'Isle d'Abeau le 30 juin et au Conseil communautaire de la CAPI le 1er juillet, rencontres avec les parlementaires et les élus, distribution de tracts aujourd'hui à l'entrée de l'autoroute A43 pour sensibiliser les vacanciers et participation à manifestation de Grenoble cette semaine.

Cette situation est malheureusement courante, du fait de la raréfaction des crédits dédiés à l'accueil d'urgence depuis plus de 5 ans. De plus, la situation est particulièrement tendue dans le département de l'Isère du fait de l'organisation régionale du traitement des demandes d'asile depuis 2009 qui concentre à Grenoble les dossiers de l'est de la région Rhône-Alpes : 6000 demandes d'asile sont déposées chaque année à la Préfecture de l'Isère, et près de 600 personnes sont aujourd'hui bénéficiaires du dispositif d'hébergement d'urgence en Isère. Par ailleurs, un site d'hébergement insalubre accueillant encore récemment 120 personnes vient d'être fermé, aggravant encore une situation déjà lourde.

Sur le territoire de la CAPI, il existe 347 places d'hébergement, toutes occupées, avec une liste d'attente de plus de 160 personnes ...

A Villefontaine, en ouverture de la réunion du Conseil municipal du 30 juin, l'opposition s'est faite le relais du Collectif pour demander au Maire d'agir auprès du Préfet pour obtenir l'application des dispositifs légales sur l'hébergement des familles. Cette même demande faite le lendemain auprès des élus de la CAPI a débouché sur l'engagement du Maire de Villefontaine et des élus de la CAPI d'appuyer la demande auprès des services de l’État, mais également d'engager un recensement des logements d'urgence disponible sur l'ensemble du territoire de la Communauté, recensement qui n'aboutira qu'à la rentrée, sans que l'on sache vraiment s'il permettra d'aboutir à du concret.

Les parlementaires socialistes de l'Isère ont écrit cette semaine au Ministre de l'Intérieur pour lui demander d'accélérer la réforme du droit d'asile et de l'hébergement d'urgence proposée par un rapport parlementaire récent, mais il faut avant toute chose trouver une solution pour ces 3 familles, et bien d'autres ...

Pour ceux qui souhaitent s'associer à cette mobilisation :

AFSI Nord-Isère

Centre social Porte Dauphine
Avenue du Général De Gaulle
38290 La Verpillière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article