Débats confidentiels et confus pour le budget 2014

Publié le par Jean-Noël SALMON

Il n’y avait pas foule à l’Hôtel de Ville le 5 mai pour assister au vote du budget par le Conseil municipal de Villefontaine. Il manquait 7 conseillers sur 33 et nous étions seulement une vingtaine sur les bancs du public.

Aucun effort de communication n’est fait pour intéresser les villards aux débats du conseil municipal : pas d’info dans la presse locale, une date dans le site internet de la ville, mais cachée tout au fond du site (5 clics pour atteindre l’info) et sans l’ordre du jour, et rien non plus sur les sites des groupes de l’opposition (qui sont ne sont d’ailleurs pas à jour !)

Et une fois dans la salle, rien ne permet au public de suivre les débats : des tableaux de chiffres sont projetés sur un écran au fond de la salle, mais ils sont illisibles car écrits trop petit ; le Maire et son conseiller délégué au budget présentent les chiffres à toute allure, dans un discours assez confus ; les conseillers de l’opposition posent des questions, mais en se référant à des pages ( ?) sans citer de chiffres ni argumenter sur leurs positions. Et les réponses du Maire en rajoutent à la confusion ambiante, mélangeant allègrement fonctionnement des services et travaux, court terme et long terme !

Le Compte administratif 2013 a été expédié en moins d’une demi-heure. Il s’agit pourtant d’un acte important de la vie de la collectivité : le Maire rend compte de sa gestion et le Conseil municipal juge si les promesses ont été tenues. Mais les 2 groupes de l’opposition n’ont pas jugé bon de faire le véritable état des lieux de la gestion de Raymond Feyssaguet et se sont contentés de s’abstenir sans explications.

Les impôts locaux (Taxe d’habitation, taxe foncière, taxe sur le foncier non bâti et taxe sur l’électricité) n’ont pas suscité de débat, et c’est à l’unanimité que le Conseil municipal a voté le maintien des taux à leur niveau de 2013.

Les subventions aux associations ont également été votées à l’unanimité, sans questions, ni remarques, et sans d’ailleurs que le détail de ces subventions ne soit présenté !

Le budget 2014 a lui aussi été présenté au « pas de charge ». J’ai eu le temps de noter qu’il se monte à 31 M€, dont 21 M€ pour le fonctionnement des services et 10 M€ pour l’investissement. Les dotations de l’Etat sont stables, car la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement (due en partie à la baisse de la population) est compensée par la hausse de la Dotation de Solidarité Urbaine (liée à la situation sociale des quartiers des Roches, de Servenoble et du Centre-ville), tandis que la dotation de la CAPI est en hausse sensible, mais uniquement pour la part investissement.

Concernant l’investissement, peu de précisions ont été données au public présent dans la salle. Grâce aux questions posées par les groupes de l’opposition, on sait quand même que 1 M€ sera consacré à « la transition énergétique » (isolation thermique des bâtiments municipaux, changements de chaudières), que le programme d’équipement en vidéosurveillance coutera 0,23 M€, tandis que la ville achètera des véhicules (dont 1 poids-lourd, 2 voitures électriques, 1 quad et 1 camion-nacelle) pour un montant total de 0,15 M€. Le public ne sait donc rien de 85% du budget d’investissement.

Pour le fonctionnement, c’est encore pire puisque les 21 M€ prévus n’ont fait l’objet d’aucune présentation détaillée, ni discussion politique.

Le vote du budget 2014 a connu un résultat prévisible avec 25 voix pour (liste Mieux Vivre) et 8 contre (listes Aimer Villefontaine et Union Action pour les Villards), mais en laissant les auditeurs sur leur faim en ce qui concerne les projets pour la ville et son avenir.

Je regrette qu’au cours de ce débat ni la majorité ni les oppositions ne se soient préoccupés de la transparence des débats et de la compréhension par le public des enjeux de la politique municipale. Pour que les citoyens reprennent confiance dans la politique et dans leurs élus, il est indispensable que majorité et opposition fassent preuve de pédagogie et se soucie d’expliquer leurs décisions. Les moyens sont simples, peu onéreux et connus : préparation publique du conseil municipal, publication des documents budgétaires, des analyses et des explications de vote.

J’espère que tous nos élus seront se saisir de cet enjeu et aborder les prochains débats avec des méthodes renouvelées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Lorsque j’étais élu à Villemoirieu le conseil municipal débâtait pendant au moins 4 heures, tous les élus et tout le publique avait un petit dossier pour lire le budget. tous les élus posaient des questions.<br /> La démocratie c'est informer expliquer et débattre!
Répondre
F
Ce conseil a effectivement duré presque 4h, et nous (élus d'opposition) avons posé beaucoup de questions, &quot;seuls&quot; les élus de la majorité semblaient tout savoir :-)
B
Les gens présents auront pu constater que tu es arrivé passablement en retard pour repartir au milieu de Conseil... C'est sans doute pour ça que ton compte rendu sonne faux.
Répondre