5 Adjoints ? Vous m'en rajouterez 4 !

Publié le par Jean-Noël SALMON

Une contrainte professionnelle m'a empêché d'assister à la totalité de la séance du Conseil municipal de Villefontaine du 14 avril. En fait, je suis entré dans la salle seulement 10 mn avant la fin des débats, il me sera donc difficile de rendre compte des débats.

Mais, après discussion avec les uns et les autres, j'ai pu me faire une idée de ce qui s'est joué lundi soir à l'Hôtel de Ville.

Comme à son habitude, Raymond FEYSSAGUET a attendu le dernier moment pour composer son équipe d'Adjoints, soufflant le chaud et le froid sur les aspirants.

Le 4 avril, il avait fait élire 5 Adjoints, en laissant entendre que cela pourrait changer dans les prochaines mois. Il ne lui a fallu que 10 jours pour changer d'avis et faire élire 4 Adjoints supplémentaires !

Au final, l'équipe des Adjoints au Maire se compose de :

1er Adjoint : Patrick NICOLE WILLIAMS, délégué aux ressources et moyens

2e Adjointe : Carine KOPFERSCHMITT, déléguée aux solidarités

3e Adjoint : Jean-Christophe DURA, délégué à l'aménagement et à l'environnement

4e Adjointe : Bernadette PALKUS, déléguée à l'administration générale

5e Adjoint : Jacques DOS SANTOS, délégué à l’éducation et à l'Enfance

6e Adjointe : Maryse LORIOT-CARNIS, déléguée au développement économique et au commerce de proximité

7e Adjoint : Michel IMBERT, délégué au développement culturel et sportif

8e Adjointe : Danielle PENOT, déléguée à la politique de la ville et à la jeunesse

9e Adjoint : Christian GUETAT, délégué au patrimoine, à la maintenance et à la transition énergétique

Cette élection de la municipalité a laissé quelques traces dans le groupe majoritaire. Farid DADDA et Guy TURPIN ont ostensiblement marqué leur hostilité à ce nouveau dispositif qui les écarte, eux qui pensaient être des Élus importants de la ville, détenteurs légitimes du pouvoir. Premières fêlures du mandat ...

Le Maire a annoncé que des Conseillers municipaux délégués viendraient renforcer l'équipe dans les prochaines semaines. Rattrapage en vue pour les recalés ?

La fixation du montant des indemnités a donné lieu au 1er accrochage sérieux du mandat entre la majorité et l'opposition de gauche.

Alors que le Maire proposait de fixer les indemnités du maire et des adjoints à son niveau le plus haut en cumulant toutes les possibilités de majoration, le groupe des élus de gauche a proposé de renoncer à ces majorations pour consacrer la somme économisée (60.000 €/an) à des travaux d'accessibilité des équipements publics aux handicapés.

Le débat a tourné court, le Maire faisant voter sa délibération sans plus de discussion.

La composition des commissions a été l'occasion pour le Maire et sa majorité de montrer leur sens de la démocratie en excluant le 2e groupe de l'opposition, Unité Action pour les Villards (liste d'Annie VERNICE) de toute présence dans les commissions.

Et pendant ce temps là, on n'a toujours pas parlé des problèmes de la ville et de ses habitants ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Bonjour Mr. Salmon,<br /> <br /> Comme vous êtes dur !<br /> <br /> Ne trouvez pas normal que le Maire puisse modifier ses équipes en fonction d'éléments dont vous ne disposez (peut être) pas ? C'est à lui seul qu'il convient de gérer les adjoints et je ne crois pas qu'il ait à en rendre compte à qui que ce soit sinon aux intéressés eux-mêmes. <br /> <br /> Concernant la fixation des indemnités, j'ai cru comprendre que la somme globale serait ventilée sur l'ensemble des conseillers. C'est une décision qu'il est possible effectivement de contester mais il ne m'apparaît pas que cela relève su scandale dans la mesure où le travail des conseillers n'est pas négligeable au cours d'une mandature.<br /> Nous verrons bien si, au regard de leur investissement dans les différentes commissions où ils devront retrousser les manches, si cette décision avait un sens.<br /> <br /> Quant aux travaux d'accessibilité des équipements publics aux handicapés, attendons de voir comment ils vont être financés dans le budget général. <br /> <br /> Pour ce qui concerne la liste Unité Action pour les Villards, elle n'a pas été oubliée puisque ses représentants ont été sollicités pour représenter la ville dans différents organismes.<br /> Leur proposer des postes en commissions auront immanquablement obligé la liste Aimer Villefontaine à ne plus être représentés au prorata de leurs voix, mais peut être en aurait elle accepté volontiers cet état de fait comptable. <br /> <br /> Enfin, pour ce qui est des problèmes de la ville et de ses habitants, je ne crois pas que ce Conseil municipal en était l'objet. Vous me paraissez bien pressé Mr. Salmon... tout viendra forcément en temps et en heure.<br /> <br /> Cordialement.<br /> D. Pétra
Répondre
P
Comme dit plus haut, Monsieur SALMON ne tombez pas dans une opposition systématique aveugle, comme l'a pratiqué le PS pendant cette campagne municipale.<br /> Concernant le sujet des indemnités de l'équipe municipale, il n'a été pris en compte que la majoration de chef lieu de canton soit 15%. La majoration de DSU probablement plus intéressante n'a pas été prise en compte. Du reste ces deux majorations ne sont pas cumulables. Et ceci pour éventuellement indemniser quelques conseillers délégués.<br /> Ne pas exagérer non plus cette &quot;passe d'arme&quot; de l'opposition concernant ces indemnités.<br /> Un calcul rapide, du reste, montre que l'économie réalisée sur cette majoration d'indemnité est de l'ordre de 30 000 € par an et non pas 60 000 € comme le mentionnait votre tête de liste.<br /> Le rôle d'une opposition consiste, à mon sens, à être force de proposition contradictoire sur des dossiers importants proposés par la majorité municipale sur la base d'une étude sérieuse desdits dossiers et non pas à monter en épingle n'importe quelle supputation élaborée sur des propositions mal comprises.
J
@Anne et Dominique : merci de vos lectures attentives et de vos remarques.<br /> En ce qui concerne la séance du 14 avril, j'ai essayé de faire la présentation la plus neutre possible, n'ayant pu assister aux débats.<br /> 4 remarques suite à vos commentaires :<br /> - Sur la composition de la municipalité : Depuis le début de sa campagne électorale, et la constitution de sa liste, R. Feyssaguet a volontairement laissé ses colistiers dans le flou concernant la répartition des rôles. Il n'a arbitré qu'au tout dernier moment entre les différents prétendants. C'est une méthode (diviser pour mieux régner), mais elle a le défaut de créer des aigreurs qui perdurent tout au long du mandat et nuise à l'efficacité du travail. Annie Gonnet en fut la victime, il y a 6 ans, et l'aventure solitaire d'Annie Vernice en porte la marque. Je me suis contenté de constater, comme tout le monde, que 2 anciens Adjoints, exclus du système, avaient marqués leur désappointement. Par ailleurs, je rappelle que l'élection des Adjoints au Maire procède du Conseil municipal et devrait, me semble t'il, refléter la cohésion de la majorité municipale plutôt que les humeurs d'un seul, fusse t'il le Maire !<br /> 2 - Je suis pour l'instauration d'un véritable Statut de l'élu local, permettant la reconnaissance par la société de l'implication de femmes et d'hommes qui mettent entre parenthèses leur vie familiale et/ou leur carrière professionnelle le temps d'un (ou plusieurs) mandats. A ce titre, je n’adhère pas à la démagogie ambiante dénigrant les indemnités versées aux élus locaux le temps de leur mandat. J'aurais d'ailleurs du mal à le faire, ayant moi-même été indemnisé pour mes fonctions d'Adjoint au Maire, de Vice-Président du SAN ou de Conseiller régional.<br /> La question qui était posée par le groupe d'opposition, c'est : doit-on prendre en compte le montant des indemnités prévues par la loi pour une commune de la taille de Villefontaine ou doit-on appliquer des majorations, elles aussi prévues par la loi ? En quoi le fait pour Villefontaine d'être Chef-lieu de Canton justifie t'il une majoration de 15% des indemnités du Maire et des Adjoints ? il y a longtemps que la ville chef-lieu de canton ne remplit plus aucun rôle dans l'organisation de la vie collective : le conseil de révision n'existe plus, on ne passe plus son certificat d'études au chef-lieu du canton, ... De même, la majoration des indemnités des élus au titre du statut de &quot;commune pauvre&quot; (comprendre commune percevant la Dotation de Solidarité Urbaine) me semble difficilement compréhensible. La municipalité PS de Villefontaine 1989-1995 (Maire : Jean-Pierre Philippe) avait d'ailleurs refusé d'appliquer cette majoration.<br /> La proposition du groupe &quot;Aimer Villefontaine&quot;, de bonne guerre pour un groupe d'opposition, avait le mérite de proposer une utilisation alternative pour les sommes en cause, je me devais de la restituer.<br /> J'ai noté que vous aviez compris que le Maire s'était engagé à ce que ces majorations puissent servir à verser des indemnités aux futurs &quot;conseillers municipaux délégués&quot; afin d'impliquer plus de personnes dans le travail municipal; J'ai le souvenir du même engagement en 2008 qui s'était traduit par une indemnité (presque) maximale pour le Maire, une indemnité réduite assez significativement pour les Adjoints et au final une indemnité de ... 266 € pour les 2 conseillers délégués !!<br /> Pour être complet sur le sujet, il faut également prendre en compte que le Maire et son 1er Adjoint sont devenus Vice-Présidents de la CAPI ce vendredi et que là aussi ils bénéficieront d'une indemnité !<br /> 3 - La législation prévoit que les Commissions de travail du conseil municipal sont composées à la proportionnelle des groupes. Par ailleurs, la pratique de toute assemblée délibérative est de réserver une place à tous les membres de l'assemblée dans au moins 1 commission, même pour ceux n'appartenant pas à un groupe. Il aurait été simple de prévoir 2 places dans les commissions pour les conseillers municipaux élus sur la liste UAV, soit en fixant un nombre de membres suffisant pour que la proportionnelle permettent une place, soit un effort du groupe majoritaire de laisser 2 places dans 2 commissions. C'est dans les commissions que les Conseillers municipaux reçoivent l'information détaillée qui leur permet de forger leur avis avant délibération en conseil et de contrôler le travail de la municipalité.<br /> 4 - Une équipe municipale nouvelle a effectivement besoin de temps pour prendre ses marques et procéder aux ajustements de l'organisation, mais en l’occurrence peut-on parler d'une équipe véritablement nouvelle : R. Feyssaguet est Maire depuis ... 19 ans, P. Nicole-William est conseiller municipal depuis ... 19 ans et fut déjà Adjoint au Maire entre 1995 et 2008, C. Kopferschmitt est Adjointe au Maire depuis 2008, tout comme B. Palkus ou J-C Dura. Le temps d'apprentissage devrait être réduit ;-).<br /> Par ailleurs, il n'est écrit nul part que les premières séances du conseil municipal doivent être réservées aux seules questions d'intendance. Les évènements en cours concernant le niveau de service public et privé pour nos concitoyens, notamment la fermeture prochaine de l'agence du Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes sur laquelle je reviendrais prochainement, doivent faire l'objet d'actions immédiates de la part de la ville, sans attendre la fin des travaux de rénovation du Centre-ville. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres !<br /> <br /> Au final, je retiens que vous souhaitez trouver dans ce blog plus de réflexions et moins d'anecdotes, je vais m’efforcer d'être à la hauteur.
A
Je partage tout a fait l'avis de MR Petra<br /> <br /> S' il vous plait Jean Noel, ne tombez pas dans cette caricature d'opposition. Vous même ou Hugon auriez pris vos indemnités telles qu'elles sont fixées par la Loi. Peut être simplement ne les auriez vous pas partagées avec 10 ou 12 conseillers municipaux. Quand à Hugon et sa liste, pensez vous que Beal et les autres auraient partagé quoique ce soir, eux qui vous ont trahi pour percevoir cette indemnité?<br /> Par ailleurs, vous savez bien que nous ne sommes qu'a 15 jours des élections et qu'il faut bien deux ou trois seances d'installation avant de revenir aux affaires de la Ville. Alors de grace, laissez ce role à Hugon et restez à votre niveau. Vous n'êtes plus l'opposant mais celui qui propose une autre voie. Prenez la hauteur nécessaire et laissez les polémiques stériles aux imposteurs d'opposants.